MICRONUTRITION

Souad Sartori-Ghazali

Qu’est ce que la Micronutrition


La micronutrition consiste à satisfaire les besoins en micronutriments de l’individu par une alimentation diversifiée, associée si nécessaire à une complémentation personnalisée. Elle trouve ses fondements dans les recherches effectuées sur les liens avérés entre alimentation, santé et prévention. (IEDM)

La micronutrition s’intéresse à l’impact des micronutriments sur la santé et vise à optimiser le statut en micronutriments de l’organisme de manière individualisée. Elle choisit donc de regarder les précieuses molécules qui se trouvent dans notre assiette et la façon dont notre organisme les utilise. Elle prend toute sa dimension aujourd’hui avec une alimentation qui se caractérise par l’augmentation de l’apport calorique au détriment de la densité en micronutriments. C’est ce qu’on appelle d’ailleurs « les calories vides ». (IEDM)


Les MICROnutriments : des composés MEGAimportants

Schématiquement, on retrouve dans nos aliments : des macronutriments qui fournissent l’énergie et la force nécessaires à l’organisme. Ce sont les lipides, les glucides et les protéines. Mais également des micronutriments qui ne jouent aucun rôle énergétique mais dont le rôle est fondamental pour le fonctionnement de l’ensemble des métabolismes. Ce sont les vitamines, minéraux, oligo-éléments, acides gras essentiels mais aussi les flavonoïdes, acides aminés, probiotiques, etc. Tous ces éléments donnent la valeur nutritionnelle de l’assiette. (IEDM)




LE CALCIUM


Le calcium est un minéral qui est impliqué dans diverses fonctions de l’organisme, même si nous sommes souvent soucieux de répondre aux besoins de ce micronutriment, nous ne devons pas non plus dépasser son apport, ce qui peut arriver en cas de prise de compléments.

Le calcium est un minéral qui intervient bien plus que dans la formation osseuse , il intervient également dans la contraction musculaire, dans la transmission de l’influx nerveux, dans la libération d’hormones et d’enzymes , etc.
Chez la femme, pendant les phases de grossesse et d’allaitement , les besoins en calcium augmentent.
Dans un aliment, en plus de la teneur en calcium, il faut tenir compte de sa fraction absorbable .

Quelle est la fraction absorbable ?

La fraction absorbable est le pourcentage de calcium de l’aliment qui sera absorbé par notre organisme. Par exemple, dans le cas du lait de vache, la teneur en calcium pour 100 grammes de lait est de 120 mg et la fraction absorbable de calcium dans le lait est de 38,5% . Dans ce cas, lorsque nous consommons 100 grammes de lait, notre corps absorbera 46,3 milligrammes de calcium.
Il existe des aliments végétaux avec une teneur en calcium inférieure à celle des produits laitiers, mais une fraction absorbable plus élevée. Par exemple, 100 grammes de chou rave contiennent 24 mg de calcium, la fraction absorbable est de 66,7%, par conséquent, si nous consommons 100 grammes de cgou rave, nous absorberons 16,3 milligrammes de calcium.
De même par exemple pour les feuilles de chou chinois à haute teneur en calcium, par exemple 100 grammes d’amandes contiennent 281 milligrammes de calcium, dont la fraction absorbable est de 39,6% , donc si nous prenons 100 grammes de feuilles de chou chinois, nous en absorberons 111,3 mg de calcium, idem pour le brocolis.

Quand se supplémenter ?

Il est vrai que dans certains cas, la supplémentation de ce minéral est nécessaire pour répondre aux besoins quotidiens . Cela peut arriver chez les personnes ayant une très faible consommation d’aliments contenant ce minéral pour différentes raisons, chez les femmes qui n’ont pas de règles pour différentes causes physiologiques ou physiopathologiques, etc.
Le calcium est présent dans de nombreuses multivitamines . Maintenant, nous devons nous rappeler que ces produits ne doivent pas être pris sans ordonnance et, au cas où il serait nécessaire de les prendre normalement, la meilleure option est de prendre des suppléments uniquement de calcium, nous avons des suppléments à base de carbonate de calcium et de citrate de calcium. Il est important de garder à l’esprit que l’absorption du calcium est plus faible lorsque le complément contient une plus grande quantité de ce minéral, par conséquent, comme nous l’avons commenté, ils seront toujours consommés sous prescription médicale et suivant les indications d’utilisation car, en plus, un excès de  calcium provenant de suppléments peut augmenter le risque de calculs rénaux ou être associé à d’autres problèmes de santé.


Calcium

L’IODE


L’iode est un oligo-élément qui intervient dans tous les métabolismes du corps. Il participe à la nutrition cellulaire de base, à la régulation de la croissance. 75% de l’iode sert de « matière première » pour les hormones thyroïdiennes : un déficit perturbe la thyroïde, pouvant favoriser la frilosité, la fatigue, la faiblesse musculaire, la prise de poids, la constipation, la perte excessive de cheveux, un déficit de l’attention, également le système cardiovasculaire. Si elle est en manque d’iode, la thyroïde « rame » et parfois elle peut essayer de compenser par des nodules. Il est possible d’être en carence d’iode quand on ne consomme ni poissons de mer, ni fruits de mer, ou que l’on suit un régime réduit en sel.

Pour apprécier le statut en iode, un bilan biologique tous les 3 ans est indispensable : « iodurie » (1ères urines du matin), sauf en cas d’absence de thyroïde, sans oublier que la thyroïde a également besoin d’autres éléments pour bien fonctionner (Fer, Sélénium, protéines dont tyrosine, Vitamines A, D, B6, B9, B12, Magnésium, oméga 3…).

Il est possible d’avoir un déficit sérieux en iode, avec une TSH qui peut être normale.



LE FER




LA VITAMINE D



Aliments-riches-en-vitamine-D

La vitamine D a longtemps été considéré comme une vitamine principalement impliquée dans le métabolisme osseux elle fonctionne comme une pré-hormone. Elle existe sous 2 formes principales :

  • l’ergocalciférol ou vitamine D2, issue du monde végétal
  • le cholécalciférol ou vitamine D3, majoritairement issue du monde animal et surtout synthétisée dans la peau à partir du cholesterol, sous l’effet des rayon UVB du soleil.

La forme active de la vitamine D est le « Calcitriol », obtenue à la suite de 2 réactions enzymatiques qui ont lieu :

  1. la première dans le foie, formant la 25-hydroxyvitamine D ou 25OHD – forme majeur que l’on trouve dans la circulation sanguine
  2. la seconde au niveau des reins, pour aboutir au 1,25-dihydroxyvitamine D ou Calcitriol

Par ailleurs, les valeurs santé optimale du statut biologique en vitamine D ont été revus à la hausse. De ce fait, le déficit en vitamine D est considéré actuellement comme l’un des déficits majeurs de la population en générale à tous les âges de la vie. Ce déficit, voir cette carence profonde se retrouve durant la période d’ensoleillement minimum. Le déficit en vitamine D est l’un des déficits majeurs les plus importants à bien connaître, grace à une prise de sang que votre médecin pourra vous prescrire.

Quels sont les bénéfices de la vitamine D

  • Elle contribue à l’absorption et à l’utilisation optimale du calcium et du phosphore
  • participe au développement et au maintien de la masse osseuse
  • contribue au bon fonctionnement musculaire
  • participe à la bonne santé des dents
  • soutien le système immunitaire
  • joue un rôle dans le processus de division cellulaire
  • anti rachitique : elle contribue au développement des enfants

Au point au-delà de cette action, des chercheurs ont mis en évidence la présence de récepteurs au calcitriol dans des tissus du cerveau, de la prostate, des seins, du colon, des muscles ainsi que dans les cellules de l’immunité. Ceci implique que le calcitriol joue un rôle important dans la santé en général

Principales sources de vitamine D

En principe , 80% de nos besoins sont assurés par notre organisme à travers l’exposition au soleil : une dizaine de minutes par jour 10h-15h et du mois d’avril au mois d’octobre est considérée comme suffisante pour assurer nos besoins en vitamine D. Attention l’hiver compter environ 7h d’exposition par jour. Ces recommandations sont à revoir à la hausse en cas d’obésité, de peau mate, de l’utilisation d’écran solaire, de la latitude, de la pollution de l’air et de l’âge : les seniors ayant une capacité réduite de synthèse.

La vitamine D est une vitamine liposoluble (Soluble dans les graisses), elles se concentre dans la plupart des aliments gras tels que le foie de morue, les poissons gras, les matière grasse d’origine animale(produits laitiers, beurre…). Les sources d’origine végétale sont principalement les huiles végétales, les noix, champignon etc.


Objectifs l’intervention nutritionnelle et micro nutritionnelle

Les objectifs visent la normalisation du statut biologique pour obtenir les valeurs cibles de 45ng/ml. Pour cela, des recommandations nutritionnelles mais surtout des compléments alimentaires et/où le recours aux formes pharmaceutiques s’avère souvent utile, voire indispensable en fonction du statut individuel du patient (voire avec son médecin traitant).

L’exposition au soleil peut suffire à maintenir des valeurs optimales de vitamine D (15 min/jour d’exposition bras et jambes suffisent l’été, et il en faudrait environ 7h par jour l’hiver !!!). À l’entrée de l’hiver il serait bien de connaître son taux sanguin afin d’être supplémenté ou pas.

Beaucoup de personnes sont en insuffisance

déficit profond (ou carence) vitamine D (valeur biologique < 10µg)

  1. Correction nutritionnelle : conseillé une alimentation santé en insistant sur des aliments sources de vitamine D.
  2. Complément alimentaire de vitamine D : 2000 UI/jour En une seule prise le soir durant 2 mois
  3. Surveillance biologique : contrôle biologique dans 6 semaines.

déficit modéré (ou Insuffisance) vitamine D (valeur biologique < 10µg)

  1. Correction nutritionnelle : alimentation santé en insistant sur des aliments source de vitamine D.
  2. Complément alimentaire de vitamine D : 2000 UI/J seule prise. Le soir durant un mois puis, 800UI/J durand 2 mois.
  3. Surveillance biologique : faire un contrôle biologique dans 3 mois.

Taux optimal : entre 30 et 60 ng/ml

 À retenir

Le mode de vie occidental, sédentaire, cantonné et les campagnes de prévention en matière d’exposition au soleil, ont augmenté la prévalence de l’insuffisance en vitamine D depuis plusieurs décennies. On peut considérer aujourd’hui que presque la totalité de nos seniors ont un taux de vitamine D insuffisant. Il a difficile de combler l’insuffisance en vitamine D par le biais de l’alimentation uniquement. Considérant que la protection de la peau contre les effets néfastes du soleil n’est pas à négliger, une supplémentation en vitamine D s’avère sûr, efficace et pratique.

Olivier Coudron : Guide des ordonnances de nutrition 

Nestlé©_Besoins en vitamine D

Tableau des besoins réalisés par NESTLÉ


CONSULTATIONS

- Bastia : consultations à la Maison de la Mutualité (UMCS) tous les Lundi, prise de rendez-vous uniquement au : 04 95 30 22 18

- Biguglia : consultation à Ficabruna tous les mardi toute la journée et mercredi matin.

- Fium'Orbu : au Centre Médical du Fiumorbo, consultations tous les vendredi et samedi de 09h à 19h
06.22.58.58.73- sartori.souad@gmail.com
N° Siret 82813818000017

Aimez sur Facebook

Facebook Pagelike Widget